Photojournaliste

Seine de vie sur l’Amirale

Ce n’est pas un centre d’hébergement d’urgence, tel que les média ont l’habitude d’en parler durant les mois d’hiver. L’Amirale Major Georgette Gogibus est un ancien bateau de croisière acheté par l’Armée du Salut. Ouvert depuis fin 2009, il stationne en plein cœur de Neuilly-sur-Seine, l’une des villes les plus riches de France, entre le siège de la Sacem et les tours de la Défense. Transformé en CHRS, centre d’hébergement et de réinsertion sociale pour personnes en situation d’exclusion, il peut accueillir jusqu’à 50 résidents, disposant de cabines individuelles et doubles, toutes équipées d’une salle de bain. Admis sur dossier, les résidents restent à bord le temps de définir des objectifs avec les travailleurs sociaux du bateau. Ils se voient remettre la clé de leur nouveau logement qu’ils peuvent aménager comme bon leur semble et ainsi retrouver une intimité.
Après un accueil difficile de la part des riverains, pas rassurés de compter parmi leurs nouveaux voisins d’anciens SDF, les résidents commencent à faire partie du paysage de Neuilly.
Le présent reportage a été initié en novembre 2010 et couvre quatre saisons à bord du bateau. Il a été depuis enrichi et complété, certains résidents étant décédés, et le directeur, présent depuis l’initiation du projet et dont le bateau représente « son bébé », a pris de nouvelles fonctions durant l’été 2013 dans un autre centre d’hébergement de l’Armée du Salut à Paris.
Les photos sélectionnées visent à montrer le quotidien d’une communauté qui partage le même toit, les tâches ménagères, les repas, les bons et les moins bons moments d’une vie quotidienne qui se veut semblable à celle de tout un chacun. Loin des clichés que l’inconscient collectif véhicule sur les SDF, il tente de montrer également que l’exclusion touche toutes les générations, toutes les religions, toutes les nationalités, mais que derrière chaque drame se cache une histoire personnelle riche.

  • Skills: